IESPP - Mons

La charte environnementale

Présentation

Pendant très longtemps, l’Homme a profité des richesses de la Terre sans trop se soucier des conséquences. En ce 21ème siècle, les enjeux en matière d’environnement nous apparaissent clairement : il devient vital pour notre planète et nous-mêmes de préserver notre milieu de vie et ses ressources. Conscient de ce défi et refusant la fatalité, l’Institut d'Enseignement Secondaire Paramédical Provincial à Mons a décidé, depuis quelques années déjà, de mener une politique environnementale énergique.

Pour ce faire, nous avons choisi de mettre en place un Système de Management Environnemental, basé sur la norme Agenda 21.
Notre établissement entend maintenir sa certification, ce qui signifie que toutes ses activités de gestion des bâtiments, mais aussi d’enseignement (éducation et formation des jeunes) se doit d’intégrer l’environnement.

Afin de respecter nos engagements, il est capital que toute la population scolaire prenne conscience du rôle essentiel qu’elle joue. Chaque personne doit s’investir pour participer à la gestion de l’environnement. L’information et la compréhension sont primordiales pour assurer la mise en place et l’efficacité de cette démarche.

C’est pourquoi les élèves de notre établissement sont amenés à un moment ou à un autre de leur cursus à réaliser des projets environnementaux. Ces projets sont déclinés sous différentes formes telles que des actions de sensibilisation, la création d’expositions ou de conférences, des enquêtes au sein de l’établissement.

Outre ces aspects environnementaux, l’I.E.S.P.P. accorde une grande importance au cadre de vie de ses élèves; pour cela, de nombreuses mesures sont prises au sein de l’établissement afin de privilégier le confort et le bien-être de nos étudiants.

En contrepartie, il va de soi que nos étudiants sont tenus de respecter le code de vie qui est mis en place dans l’établissement.
Afin de mieux comprendre les raisons de notre engagement et les moyens mis en œuvre, vous trouverez en annexe la politique environnementale de notre établissement.

 

Agenda 21, qu'est-ce que c'est ? 

 


L'Agenda 21 est un plan d'action pour le xxie siècle, adopté par 173 chefs d'État lors du sommet de la Terre, à Rio de Janeiro (Brésil), en 1992.


Avec ses 40 chapitres, ce plan d'action décrit les secteurs où le développement durable doit s’appliquer dans le cadre des collectivités territoriales.

Son intérêt est de permettre à l’établissement de structurer sa démarche et de développer sa méthode de travail, notamment dans les projets pédagogiques développés, d'intégrer « durablement » le développement durable dans l’école.


L'Agenda 21 formule des recommandations dans des domaines aussi variés que : la pauvreté, la santé, le logement, la pollution, la gestion des mers, des forêts et des montagnes, la désertification, la gestion des ressources en eau et de l’assainissement, la gestion de l’agriculture, la gestion des déchets. 
 

Pourquoi une politique environnementale dans mon école ?

Mais quelle mouche pourrait bien piquer une équipe d’enseignants et la direction d’un établissement scolaire pour qu’ils se lancent dans une initiative telle que la construction d’un « système de management environnemental » ? Quand on sait combien déjà les tâches et les missions des uns et des autres sont énormes…

Pendant très longtemps, l’Homme a profité des richesses de la Terre sans trop se soucier des conséquences. En ce 21ème siècle, les enjeux en matière d’environnement nous apparaissent clairement : il devient vital pour notre planète et nous-mêmes de préserver notre milieu de vie et ses ressources. Conscient de ce défi et refusant la fatalité, notre établissement a décidé, depuis quelques années déjà, de mener une politique environnementale énergique.

Pour ce faire, nous avons mis en place un Système de Management Environnemental, basé sur la norme Agenda 21 depuis l'année scolaire 2015-2016.

L’IESPP entend maintenir sa certification Agenda 21, ce qui signifie que toutes ses activités de gestion des bâtiments, mais aussi d’enseignement (éducation et formation des jeunes) se doivent d’intégrer l’environnement.

En effet, par ses activités d’enseignement, l’IESPP a des impacts sur l’environnement (consommation de ressources, productions de déchets, émission de gaz à effet de serre…).
Notre école s’engage à les limiter

  • par une action directe sur les causes de ces impacts dans nos activités quotidiennes;
  • par l' intégration de meilleures pratiques environnementales dans l’enseignement et la formation, via le projet éducatif, ainsi que le contenu des cours;
  • par une sensibilisation et une conscientisation de la population scolaire, afin de construire les citoyens de demain.

Ce n’est qu’une histoire de déchets et de poubelles alors ?

Non ! quand on parle d’environnement, il faut envisager tout ce qui peut améliorer les conditions de vie. Cela concerne donc aussi bien les rapports entre les gens, les conditions de travail, la santé, l’alimentation, l’hygiène, la sécurité… L’école a donc établi un état des lieux de ses activités, des produits utilisés et de ses services. Les priorités des actions à entreprendre dans mon école sont choisies sur des critères environnementaux, pédagogiques, de santé et d’obligations légales.

Concrètement, comment ça marche ?

L’engagement de l’école se marque par cette politique environnementale qui fixe les objectifs à atteindre et les actions à mener dans l’établissement.

Une école consomme des ressources :

  • Les énergies : l’eau, le gaz et l’électricité sont les principales sources d’énergie utilisées, nous veillons à une consommation selon les besoins réels en évitant le gaspillage.
  • Les matériaux : de la même façon, nous portons une attention particulière aux fournitures de bureaux, aux produits d’entretien et aux emballages…
  • Les transports : nous veillons à favoriser la mobilité locale par des campagnes de sensibilisation ( transports en commun, covoiturage…).

Une école offre des services :

La formation et l’éducation des jeunes fait partie des missions de service de l’école. L’environnement, l’éveil à ses enjeux, la modification des comportements, l’adoption de bonnes pratiques sont donc intégrés :

  • dans le contenu des cours théoriques et pratiques. Il est essentiel que la formation professionnelle de l’IESPP intègre des pratiques respectueuses de notre environnement et développe les compétences nécessaires à leur prise en compte ;
  • dans l’éducation aux valeurs et aux gestes quotidiens de citoyens responsables, soucieux des générations futures.

Afin de répondre à ces objectifs, la communauté scolaire s’attache à développer une approche interdisciplinaire et transversale dans son enseignement, impliquant une pédagogie du projet et la concertation autour des différentes sections éducatives.

La santé :

L’hygiène corporelle, l’hygiène de vie, les produits psychotropes (tabac, alcool, drogues…) font l’objet de campagnes d’information. Un comité santé se réunira régulièrement afin de promouvoir et de défendre la nécessité d’une alimentation saine.

La communication :

des structures sont mises en place afin de faciliter et de développer le dialogue et la communication entre tous les membres de l’établissement. Le projet délégués, par exemple, avec ses représentants de classes qui se réunissent régulièrement pour débattre des problèmes concernant la collectivité .

La sécurité :

une attention toute particulière est portée au respect des consignes et des mesures en matière de sécurité. Les exercices incendie, l’entretien et la vérification du matériel, les séances de sensibilisation et d’information ou encore la formation de personnes ressource sont des actions menées régulièrement.

Une école produit des déchets :

il existe différents types de déchets et ceux-ci sont donc traités de façon appropriée.

  • Les déchets courants : l’entretien et le respect des locaux ou du matériel font l’objet d’une attention de tous les instants. Nous veillons au tri correct des déchets. La sensibilisation des élèves à ce problème, la mise en place de poubelles différentes selon le type de déchet dans chacune des classes, l’instauration d’une évaluation régulière de l’efficacité du tri sous forme d’une « météo des classes » ou encore le recyclage de certains déchets dans les cours d’artisanat et artistiques permettent de gérer au mieux cet aspect du problème.

     
  • Les déchets « spéciaux » : certains déchets sont plus particuliers à notre enseignement comme ceux liés aux cours infirmiers ou aux laboratoires, ils sont traités par des entreprises agréées et spécialisées dans ce domaine.

L’ouverture de l’IESPP vers l’extérieur

Notre message environnemental ne se limite pas aux seuls membres de la communauté scolaire. L’IESPP fait partie des précurseurs de la gestion environnementale dans le monde scolaire. Cela doit avoir valeur d’exemple. La communication de notre démarche et de nos résultats fait partie de nos priorités. Nos succès doivent inspirer d’autres établissements à suivre cette voie responsable. C’est pourquoi, nous nous engageons à communiquer non seulement nos résultats, mais aussi les outils qui ont permis de les obtenir. Notre volonté est de contribuer au développement d’un réseau d’écoles engagées, tant en Belgique qu’à l’étranger, dans une démarche similaire.

 

Projets environnementaux

Projets en cours

  • Installation dans le hall d’une fontaine d’eau reliée à l’eau de distribution accessible gratuitement à tous.

  • Audit énergétique réalisé par les élèves en vue d’installer des panneaux solaires sur le toit de l’école. Les élèves qui participent à cet audit partiront une semaine à Barcelone pour visiter une centrale solaire.

  • Réalisation d’une enquête sur les moyens de transport de la population scolaire. Réaménagement du parking vélo. Promotion du covoiturage.

  • Poursuite du projet « Météo des classes » avec les consignes EFFORT à respecter en classes.

  • Visite du centre de valorisation énergétique de Virginal.

  • Visite de l'ITRADEC: usine de biométhanisation et de tri.

  • Visite de l'unité de valorisation du PVC et la seconde vie des matières plastiques usagées à Solvay.

  • Création d'une expo: l'après pétrole. Les conséquences du pic pétrolier et les possibilités pour l'avenir. Mise sur pied d'une conférence et table ronde avec des chercheurs, des responsables d’industries pétrolières et le monde politique.

  • Formation sur la relation entre la gestion du bruit et du cadre de vie sur le stress dans des collectivités d'enfants.

  • Sensibilisation aux économies en eau: Stopper les techniques de change par eau courante. Formation des élèves aux autres techniques. Sensibilisation du personnel sur les lieux de stage par les élèves formés.

  • Qualité des aliments et incidences sur la santé. Préparation de questions à poser lors d'une table ronde réunissant des spécialistes de la santé.

  • Visite du centre Nausica à Boulogne sur mer.

  • Création d'une bande dessinée sur le cycle de l'eau.

  • Sensibilisation à la protection de la faune et flore locale via des interventions de bénévoles de l'ASBL Natagora et visites de sites naturels.

  • Sensibilisation des élèves au réchauffement climatique et à la déforestation via la problématique de la déforestation des palmeraies afin de produire des produits cosmétiques.

  • Journée « gros pull ». Action nationale menée avec la région wallonne et l’ASBL Green.

  • Participation au Forum école pour demain.

  • Etc.

Année 2006-2007

  • Résultats de la journée « gros pull » :
    • La consommation en gaz naturel et la température intérieure ont été relevées durant toute une semaine. Ces relevés permettent de mettre en évidence l’économie d’énergie faite lors de la journée gros pull.

    • En une semaine, l’IESPP a consommé 3117 m³de gaz naturel, ce qui représente une dépense
      énergétique de 28552 kWh.

    • En une semaine, l’IESPP a rejeté 6700 Kg de CO2 dans l’atmosphère!

    • En abaissant la température de 2°C, la journée gros pull a permis à l’école d’économiser 12 € et a évité de rejeter 211 Kg de CO2 dans l’atmosphère.

Suite à cette action, 82% de la population scolaire est d’accord pour que la température des locaux soit diminuée de 1°c à l’avenir.

  • Mise en place d’une boite à idées :
    Cette boite permet à l’ensemble de la population de participer à l’amélioration continue de l’établissement. La plupart des propositions faites jusqu’à présent touchent :
    • des projets pédagogiques,
    • le cadre de vie,
    • des activités extérieures,
    • l’aménagement des locaux.

  • Forum école pour demain et qualité environnementale :
    Des élèves de 5ème et de 6ème ont présenté leur exposition sur les plastiques et les biocarburants en présence du Ministre Lutgen et d’autres écoles participant à ces actions.

 

Personnes de contact

Coordinateur environnemental :

Servotte Renaud

065/328938

Responsable du comité de diffusion :

Lemiez Françoise

tél. : 065/328900

 

éditeur responsable : Christel DEHASSELEER, maintenance du contenu : Provisoire,
date mise à jour : 13-9-2016, s'identifier