Hainaut Vigilance Sanitaire

Laboratoire Radon

D'où vient le radon?

Le radon est un gaz radioactif naturellement présent dans le sous-sol. On ne le voit pas, on ne le sent pas.

L'air intérieur de la plupart des bâtiments contient un peu de radon. Les concentrations peuvent varier entre des immeubles voisins similaires. La concentration en radon dans l'air intérieur dépend de plusieurs facteurs:

  • Les caractéristiques du sol : les concentrations en radon peuvent varier considérablement en fonction de sa teneur en uranium. Par ailleurs, le radon circule plus librement dans certains sols que dans d'autres; par exemple, le schiste fracturé (perméable) en comparaison avec l'argile (imperméable).
  • Le type de construction : un bâtiment fortement isolé et présentant une étanchéité à l'air élevée (passif ou basse énergie) peut accumuler le gaz radon qui atteint parfois une concentration élevée s'il n'est pas ventilé régulièrement.
  • L'état de la fondation : les fissures et autres ouvertures sont autant de voies par lesquelles le radon peut s'infiltrer dans le bâtiment.
  • Les habitudes de vie des occupants : l'utilisation de ventilateurs d'extraction d'air, la mise en route du chauffage, le tirage des cheminées peuvent mettre le bâtiment en dépression par rapport à l'air extérieur. Dans les zones "critiques", ces bâtiments peuvent être contaminés.
  • La météo : les variations météorologiques (la pression atmosphérique, les précipitations, ...) ont également une incidence sur la quantité de radon qui s'infiltre dans une maison.
  • Quel est le risque pour la santé?

    Le radon se dégrade naturellement et forme des particules radioactives. Les particules du radon émettent de l'énergie (rayonnement alpha). Elles peuvent endommager les cellules pulmonaires. Si le phénomène se répète régulièrement, les "blessures" peuvent devenir des cancers potentiels . L'exposition doit ètre relativement longue (en années). Des études récentes démontrent que le risque de cancer pulmonaire augmente déjà à partir d'une concentration en radon de 100 Bq/m3, un niveau que l'on est susceptible de rencontrer sur l'ensemble du territoire belge.

    Le radon est la deuxième cause connue du cancer du poumon après le tabagisme et la première chez les non-fumeurs. Si vous fumez ou avez fumé; que votre maison (ou votre lieu de travail) présente une concentration élevée en radon, le risque de développer un cancer du poumon augmente fortement.

     

    Détection : Pourquoi faut-il réaliser des mesures?

    L'Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire estime qu'environ 10 % des cas de cancers pulmonaires sont liés à l'exposition au radon dans les habitations, soit 700 cas par an en Belgique. La présence de radon dans un bâtiment n'engendre pas l'apparition de symptômes particuliers car ce gaz est inodore et incolore. La seule façon de savoir s'il y a contamination, c'est d'en mesurer la concentration au moyen d'un appareillage spécifique.

    Les employeurs doivent prendre les mesures utiles pour éviter l'exposition des travailleurs au radon. (Règlement général de la protection de la population, des travailleurs et de l'environnement contre les rayonnements ionisants - RGPRI).


    Comment le mesurer? : A quoi ressemble un détecteur? Comment fonctionne-t-il?

    Le détecteur que nous utilisons (CR39) contient un film sensible aux impacts des particules alpha émises par le radon (c'est un principe similaire à celui des anciens films photographiques qui réagissent à la lumière). Après exposition, les films subissent un traitement chimique puis sont lus avec un microscope. La concentration en radon est directement proportionnelle au nombre d'impacts relevés sur le film.

    Pratiquement, le détecteur a la taille d'un tube de rouge à lèvres, il ne modifie pas le milieu dans lequel il est placé. Il ne représente aucun danger pour les utilisateurs des locaux dans lequel il est placé ou pour l'environnement (il est uniquement composé de plastique), il enregistre et conserve simplement les traces.



    Installer un détecteur - mode d'emploi

    Lors de la réception du détecteur, vous recevez également un document explicatif et un formulaire à compléter. Celui-ci reprend les caractéristiques du bâtiment, l'adresse pour l'envoi du résultat surtout les dates de pose du détecteur.

    Il suffit d'ouvrir l'emballage aluminisé pour libérer le détecteur. Et il est prêt à être utilisé.

    Le détecteur doit être placé dans un local où :

  • des travailleurs/habitants y passent du temps (pas de couloir);
  • au rez-de-chaussée ou au sous-sol si celui-ci est régulièrement fréquenté.
  • Le détecteur doit être installé à la hauteur de respiration idéalement à une hauteur de 1,5/2 mètres, à environ 20 cm du mur et à plus de 10 cm d'autres objets. Il doit être à l'abri des courants d'air et ne pas être exposé en plein soleil ou à la chaleur d'un radiateur. La détection doit s'effectuer dans des conditions d'occupation des locaux aussi normales que possibles, en particulier sur le plan de la ventilation (ouverture habituelle des portes et fenêtres).

    Le détecteur doit rester à la même place pendant 3 mois et ce, entre les mois de novembre et mars (moment où la ventilation est la plus faible). Seule cette manière de procéder permettra d'obtenir votre taux maximal d'exposition.

    Après 3 mois, le résultat et les conseils éventuels...

    Limites d'action pour les remédiations en radon:

    La concentration moyenne en radon mesurée dans les bâtiments en Wallonie est de 80 Bq/m3. Pour les résultats supérieurs à 300 Bq/m3, des actions correctives sont nécessaires. Dans le cadre de bâtiments neufs ou de bâtiments ayant subi une remédiation, la valeur cible est de 100 Bq/m3.

    Ces valeurs limites sont d'application dès 2018. L'OMS a modifié le niveau d'action de 400 Bq/m3 à 300 Bq/m3.

    Diverses méthodes existent pour réduire le taux de radon.

    Soit empêcher le radon d'entrer:

  • Colmater les voies de passage vers les locaux occupés;
  • Etanchéifier la dalle;
  • Etanchéifier les joints entre les murs et le sol avec des produits adéquats (mortier, mousse de polyuréthane, silicone,...).
  • Soit évacuer l'air chargé en radon, par:

  • L'extraction passive ou active à partir des vides sanitaires ou des caves;
  • L'aération manuelle (ouverture des fenêtres) ou la Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC);....
  • Le radon n'est pas une fatalité, des actions correctives sont faciles à mettre en oeuvre et généralement peu coûteuses.

    Comment se procurer un détecteur?

    Soit via internet:

  • action radon (pour les particuliers)
  • radon at work (pour les employeurs)
  • Soit via notre institution:

    Hainaut Vigilance Sanitaire

    Contactez HVS au 065/403.610 ou par mail à

    Contacts

    Hainaut Vigilance Sanitaire
    Boulevard Sainctelette, 55
    7000 MONS

    Responsable: Marc ROGER

    Tél. : 065/40.36.10 | Fax : 065/34.74.80




    éditeur responsable : Christian Gérard, maintenance du contenu : François Charlet,
    date mise à jour : 17-11-2017, s'identifier