Province de Hainaut - Action sociale

Ensemble avec les personnes extraordinaires.


Les 11 et 12 mai prochains à Marcinelle.

Ensemble, c'est tout.


Tenté par un mur d'escalade? Un tournoi de volley, de basket, de foot ? Un petit jogging, de l'équitation, de la marche nordique ? Ou une expo, du théâtre, une kermesse, de la poterie ? Rendez-vous les 11 et 12 mai prochains à Marcinelle, sur le site de la Direction générale des Affaires sociales du Hainaut (DGAS) ! Une multitude d'activités ludiques, sportives, créatives, culturelles ou informatives y seront proposées. Ainsi que quelques expériences moins courantes : un « dîner sans chandelles », un parcours en fauteuil roulant, du handisport et des rencontres, beaucoup de rencontres !

Mêler, intégrer, inclure


« L'un des gros problèmes auxquels sont confrontées les personnes handicapées, c'est le regard des autres. Il faut donc démystifier le handicap. D'où notre idée de créer un événement mêlant les gens ordinaires et les personnes handicapées, que l'on préfère appeler « extraordinaires », explique Yves Lardinois, Député provincial en charge des Affaire sociales. Il ne s'agit pas d'un salon car ce genre de manifestation n'attire que les spécialistes, les personnes concernées et leur entourage proche, pas le tout-public. Ce que nous souhaitons, nous, c'est initier le contact, les échanges, une meilleure connaissance de l'autre et de ses réalités quotidiennes ».

Dans les centres d'accueil et d'hébergement, les personnes handicapées, si elles sont très bien encadrées, sont aussi isolées. « Elles sont un peu « surprotégées. En Belgique, on n'a pas beaucoup la culture du risque », confirme Fredy Sohier, Directeur du secteur de la Personne handicapée. Ma fille me suit dans mes visites de centres d'hébergement depuis toute petite et elle a une vision très différente du handicap de celle de ses copines ». Une philosophie que partage également Dorothée De Rodder, Chef de Groupe PS au Conseil provincial du Hainaut : «Permettre aux personnes moins valides et handicapées de se rencontrer au-delà du handicap, c'est tout à fait naturel : on a tous des handicaps, plus ou moins visibles,... Gommer les différences et poser un regard positif sur l'autre au cours d'un événement convivial, c'est important».

Favoriser l'autonomie au quotidien


L'action provinciale en faveur de l'intégration ne se limite évidemment pas à ces deux jours festifs. La DGAS entend même aller plus loin, vers l'inclusion : « permettre aux personnes handicapées de mener une vie la plus proche possible de celle de M. Et Mme Tout-le-monde, d'aller là où ils le désirent, de faire ce qu'ils veulent », commente Fredy Sohier. Pour Bernard Liébin, Chef de Groupe MR, l'accent est à mettre sur le travail : « Favoriser l'insertion sociale, ça se fait aussi dans les Entreprises de Travail adapté (ETA), l'insertion dans des entreprises traditionnelles, (via ou par le biais de?) notre service d'aide à la recherche d'emploi. En termes budgétaires, le social est le deuxième poste le plus important à la Province de Hainaut, les efforts sont donc considérables ».

Des efforts qui, vu la conjoncture, doivent être savamment pesés et étudiés. « La Province est aujourd'hui un peu victime du fait qu'elle a été pionnière : les bâtiments ont vieilli, ils doivent être adaptés aux nouvelles normes de sécurité et de confort ainsi qu'aux nouvelles attentes des bénéficiaires », souligne Eric Bailly, Chef de Groupe cdH. Pour Philippe Cornet, Chef de Groupe Ecolo : « La priorité n'est pas tant dans les bâtiments, dont il faut déterminer lesquels valent la peine d'être rénovés et ceux qui, trop coûteux à adapter, devraient être vendus, que dans le personnel d'encadrement et sa formation ».
De fait. « On ne va pas pouvoir garder nos structures d'accueil et d'hébergement dans leur état actuel, il faut suivre l'évolution du secteur pour éviter de finir par se retrouver avec des structures totalement dépassées tant dans l'aménagement que dans la philosophie, confirme Yves Lardinois. On a créé voici quelques années des Services résidentiels de Transition (SRT), qui permettent à des personnes de vivre dans un logement individuel ou collectif qu'elles assument financièrement tout en bénéficiant d'un encadrement. Il y a peu, l'AWIPH a sorti un décret obligeant le passage vers ce genre de structure. En anticipant, nous avons échappé à cette imposition et avons pu nous préparer au changement à notre rythme ». La mise sur pied d'une plateforme de réflexion rassemblant tous les acteurs de terrain afin de réfléchir aux nouveaux enjeux tels que le vieillissement ou le polyhandicap, (afin ?) de rassembler les bonnes pratiques ou de chercher comment répondre au mieux aux besoins d'une personne en fonction de son évolution, en décloisonnant pour pouvoir « risquer » l'accès à plus d'autonomie avec un retour possible, est aussi un acte important dans l'évolution de la gestion du handicap en Hainaut.

« Ensemble avec les Personnes extraordinaires »
11 et 12 mai 2012
Site DGAS – rue de la Bruyère, 151 - 6001 Marcinelle

 

Le programme complet de cette nouvelle édition est disponible sur le site Internet de l’opération : http://www.personnesextraordinaires.be/edition-2012.html  ou sur la page Facebook http://www.facebook.com/#!/events/330595476979891/  

éditeur responsable : Freddy Sohier, maintenance du contenu : Service Communication,
date mise à jour : 2-5-2012, s'identifier